10 - 8052, L'AVENEMENT DE L'EMPIRE

Publié le par MisterBolt

10 - 8052, L'AVENEMENT DE L'EMPIRE

 


Jamais il n’a été plus important de faire votre devoir, Soldat…

Pourtant votre devoir n’a jamais été plus difficile…

C’est dans l’obéissance à vos chefs que vous garderez la certitude de servir une juste cause…

La plus juste qui soit… Aujourd’hui, rallier la rébellion ce n’est pas trahir la Confédération…

C’est servir la grandeur des hommes qui conquirent la Galaxie… Vive l’Empereur !

 

Arrange du Général Thousain, Bataille de Leporello.

 


 


Malgré son épanouissement, la Confédération vivait ses derniers jours. Le pesant monopole administratif détenu par Sol III, gênait la Hanse des Marchands qui voyait là une atteinte a sa philosophie du libre échange. De son côté, le Syndic Naviborg supportait mal de voir ses déplacements contrôlés par une administration procédurière et tatillonne. Seule la rivalité séculaire entre les deux Guildes empêchait une rupture ouverte.

 

L’agitation gagna une partie des mondes frontaliers. Sur un monde situé à l’extrême avancée de l’expansion humaine, un habile aventurier du nom de Zarouh rallia à lui des dissidents de tous bords : un noyau d’Aventuriers et de vagabonds, des Marchands-Corsaires radiés de la Hanse et des Naviborg exclus du Syndic…

 

Dans le plus grand secret, il rassembla et fit construire une flotte spatiale, équipée d’armes de contrebande. L’armada, de celui qui avait pris le nom de Zarouh « Khan », conquit un par un les mondes frontaliers : la plupart se rangeaient volontiers sous sa bannière.

 

Divisé sur les mesures à prendre, la Confédération réagit avec beaucoup trop de lenteur.

 

La bataille décisive de la Première Guerre Interstellaire eut lieu en 8052 au large de la planète Leporello. C’est par dizaines qu’à l’appel de Zarouh Khan, les vaisseaux Confédérés rallièrent la flotte rebelle. Devant la tournure que prit la bataille, le vaisseau amiral solarien se replia : le reste de la flotte se rendit en quelques heures.

 

Après cette cuisante défaite, la Confédération se désagrégea littéralement.

 

Les différentes forces armées qui la défendaient (la Spatiale et la Légion) entamèrent une série de luttes intestines connu sous le nom de "Guerre des Divisions".

 

Profitant de la situation, Zarouh Khan s’autoproclama Empereur de la Galaxie (après une courte tractation avec les dirigeants des Guildes). En l’espace de quelques années, la plupart des mondes de l’ex-Confédération de Sol III allaient faire partie du nouvel Empire galactique.

 

Sa Majesté l’Empereur commença par réorganiser les différents corps d’armée. La Spatial devint la Division Intervention, La Légion planétaire devint la Division Formation. Seule la Division Nova et la Division du Guet, qui s’étaient rallié à Zarouh Kahn dès les premiers instants, gardèrent leur organisation.

 

Zarouh Khan insuffla aux divers Corps d’Armée un esprit commun, et créa une nouvelle Guilde : l’Armée Impériale. Dans la Division Intervention et la Division Nova, Sa Majesté préleva les meilleurs éléments et créa le corps des Courriers impériaux appelé Division Flèche. Ces membres furent tout d’abord chargés de convaincre pacifiquement les mondes de l’ex-Confédération de rejoindre l’Empire. Un échec de leur part entraîner immanquablement l’intervention de l’Armée Impériale.

 

Mais ils rencontraient peu de résistance. La Paix Impériale, nécessaire au progrès et à la prospérité de tous, impliquait l’exercice d’un pouvoir puissant. En 8054, l’assassinat de Zarouh Khan par un fanatique solarien eut finalement peu de conséquences. Sans hésiter, L’Armée, la Hanse et le Syndic jurèrent allégeance à son fils, le Seigneur Clane.

 

En 8075, Sa Majesté Koddah, lasse des innombrables tentatives d’assassinat perpétrées contre elle, préleva des cinq divisions existantes (Intervention, Formation, Nova, Guet et Flèche) leurs plus valeureux éléments, l’élite de la Galaxie, et les regroupa sous le nom de « Scorpionautes ». Cette garde prétorienne, toute dévoué à l’Empereur, n’a encore jamais failli à ce jour.

 

Koddah gagna son surnom de « Voyageuse » en encourageant la création de la nouvelle Guilde Naviborg, unification de tout le personnel navigant sous la bannière de l’ex-Syndic. Sous l’aiguillon de l’Impératrice, la Colonisation reprit.

 

Isolée politiquement avec quelques mondes proches, Sol III connu alors un isolement géopolitique dû au déplacement du centre de gravité de la société humaine. Le coup de grâce pour Sol III fut le transfert des institutions de la Grande loge Tekno vers une des planètes centrales. Car l’exonération des taxes impériales pour cent ans attira nombre de sociétés et d’individus vers les planètes nouvellement colonisées.

L’arrivée au centre de la Galaxie, but de toutes les colonisations, vers l’an 9050, apporta un calme relatif à l’expansion de l’humanité. Les trois pouvoir, Politique, Economique et Scientifique, se tassèrent et s’épièrent…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Malek 21/12/2009 12:11


Salut !

Très intéressant, vraiment, ce petit résumé de la naissance de l'empire, mais cela mériterait carrément d'être au moins un nouvelle de cinquante à cent pages !

Le deuxième paragraphe est un peu maladroit quand tu écris qu'il a construit une flotte spatiale, ça sous entend une industrie qu'il n'a pas. Je dirais plutôt les choses de la façon suivante, à ta
place : "Dans le plus grand secret, il rassembla autour de lui des milliers de vaisseaux plus ou moins bien équipés et constitua une véritable flotte spatiale.

Je t'invite aussi à rejoindre la communauté "Autres mondes" et à te faire un peu connaître. Il y a des gens intéressants, et on peut discuter un peu sur le forum.

Bonnes fêtes!


MisterBolt 21/12/2009 21:30



Merci ! Je vais penser a étoffer l'histoire. Effectivement l’histoire du premier empereur est captivante.