3 - 2859, LES MANGE-POUSSIERES

Publié le par MisterBolt

28e – 70e siècles – LES TEMPS GRIS.

Mange-poussière, brûle, brûle…

Mange-poussière, consume le Vide…

Mange-poussière, embarque tes Gris…

 

Transporte leurs rêves et leurs vies…

Vers les Feux puissant des Cieux !

 

Par le Bouclier d’Orion…

Le Cap d’Agamemnon…

Oui, ce sont des Hommes !

Et une Bouteille de Rhum…


 

Anonyme, « Chant des longs Coureurs Gris »

 

L’isolement et l’absence de communications entre les Mondes créent des conditions d’expansion difficiles pour les instances coloniales. Chaque système ensemencé se développe, ou non, à son propre rythme et en toute souveraineté.

 

Sans attaches d’aucune sorte et sans certitude de secours avec les mondes qui les ont envoyés, les pionniers doivent à tout prix s’adapter ou disparaître. Les conditions de vie extrêmes marqueront d’une emprunte indélébile les fondements génétiques et les bases sociales des nouvelles colonies.

 

Les facultés d’adaptation humaines furent mises à rude épreuve. Des évolutions majeures furent constatées à cette période charnière de l’expansion. Cette exégèse a le mérite de rendre compte à la fois des différences d’aspect encore constatées de nos jours, et d’une profonde identité de tous les humains.

 

LES MANGE-POUSSIERES NT5

 

Il est théoriquement possible de réaliser des propulseurs capables d’accélérer un vaisseau au plus proches de la vitesse de la lumière. Le problème est l’alimentation en carburant… La vitesse coûte cher de ce point de vue !

 

Faire accélérer un navire jusqu’à 10 à 30% de la vitesse lumière n’est pas un problème, mais ses réservoirs vides, il ne peut plus freiner… De nombreux types de propulseur furent imaginés par les ingénieurs et les scientifiques. Notons au passage les voiles photoniques, les rail-laser, les propulseurs à hydrogène métallique, les moteurs M-AM (matière-anti matière) et les propulseurs à plasma. L’usage de ces technologies antiques permit de repousser un peu les frontières de l’expansion coloniale. Mais le problème initial du carburant reste entier ! Comment s’affranchir de la masse titanesque du carburant nécessaire aux bonds de géant que l’esprit humain brûlait de franchir ?

 

En fait, la solution est là, présente dans l’Espace entre les étoiles… Des quintillions de tonnes… de poussières… quelques atomes et ions d’hydrogène par kilomètre cube suffisent… Imaginez la quantité colossale de matière présente dans le « vide » !

 

Un filet efficace fut enfin mise au point vers le 28e siècle. Un maser (méga-laser) ionisant, couplé à un champ magnétique, est braqué vers l’avant du navire, dans le sens de la marche : le faisceau maser ionise les atomes du vide et le champ magnétique les récolte tel un aimant. Concentré tout d’abord, le rayon maser ionisant finit par diverger, créant un filet conique pouvant atteindre 5.000 km de diamètre.

 

Ce type de navire présente trois énormes avantages :

 

- Il devient désormais possible d’envisager un retour si le but atteint se révèle être un enfer inhabitable.

 

- L’accélération du navire est constante car plus le mange-poussière avale de carburant et plus il peut encore accélérer. Les vitesses atteintes avoisines 70 à 98% de la vitesse lumière. 1 année lumière est franchit entre 1,4 et 1,02 ans et un voyage de 15 années lumière pour une  arche NT4 à 10 générations (150 ans) est désormais accomplit en à peine 17 ans…

 

- Les vitesses relativistes des mange-poussières favorisèrent l’apparition d’un nouveau groupe d’homme : les long-coureurs gris.

 

Commenter cet article

Malek Hamadou 29/11/2009 05:36


Rhaaaa ! C'est très bon d'un point de vue scientifique ! On dirait un article de science et vie ! J'aime beaucoup ! Mais est-ce bien accessible au plus grand nombre !


MisterBolt 29/11/2009 10:34


Tu as parfaitement raison. Ce passage a été documenté avec soin avec à des ouvrages spécialisés en astronotique.

Je pense, pour rendre mes articles un poil plus vivant et accessible, lier chaque chapitre à une mini nouvelle du genre "documentaire réalité" ou "vie ma vie"...

J'ai déjà quelques idées de personnage récurrents : Jason Mac-Cord (aventurier), Jo Thoussain (soldat), Jessy Traveler (Naviborg), Ann-Khar (prêre), ... Chaque personnage commentera de brefs
passages de leur vie dans l'Empire Galactique...

A Bientôt.