2 - LES CHRONIQUES DE JASON McCORD - Le Cometix

Publié le par MisterBolt

  - 2 -

L’Heure de la Sirène est un bar-taverne de la ville rose du Cometix. Le Cometix est un port franc en espace profond. C’est à dire qu’il n’orbite autour d’aucune étoile et ne dépend d’aucun système territoriale... Il est posé là, au milieu de nulle part. Sur l’Almanach Sidéral ont lit simplement : S 545.888.714.00013 / PF / Cometix.

 

Édifié par le Congloméra des Libres Marchands d’Anatolia, le Cometix est un monstre de trois cent mille tonnes virevoltant dans le vide. Dans ses flancs cohabitent en permanence près d‘un quart de million d’Etres pensants. Les vaisseaux marchands de la Hanse et des Libr’af (1) s’y entrecroisent inlassablement. L’activité ne s’y arrêt jamais. Les Ordina-juristes de l’Admintek homologuent une transaction financière toutes les 72 secondes... Sporadiquement, la veille des régulateurs de vol est rompue par une empoignade expéditive entre vaisseaux corsaires ou contrebandiers... Le service de sécurité de la station est fréquemment  sollicité pour disperser des rixes, constater des vols ou arrêter les aigrefins... Le Cometix bouillonne telle une cocotte prête à sauter. C’est un redoutable nid d’espions, de truands et d’aventuriers marchands. C’est malheureusement aussi un cul de sac, un point de non retour pour un grand nombre d’infortunés : mercenaires vieillissants, marchands ruinés, cosmatelots endettés...

 

Si vous me demandez de vous dépeindre le Cometix, je vous direz d’imaginez une pyramide cyclopéenne de dix kilomètres d’arrête flottant dans le vide de l’espace.  Tronquez-en les cinq sommets. A l’embouchure de chacun d’eux, des rampes d’appontages pour les vaisseaux de petit et moyen tonnage. Au large de chaque rampe une rade d’arrimage destiné aux vaisseaux de gros tonnages. Plus loin encore, un dock de transit  pour des milliers de containers. Sur chaque face de la pyramide se dresse une cité dôme... Voilà !

 

Mais le plus inimaginable ce trouve à l’intérieur. Le Cometix est une archologie spatiale prodigieuse. Cinq cités dômes se partagent les cinq pôles de la station : la ville bleue pour le Négoce, la ville rose pour les Plaisirs, la ville blanche pour l’Admintek, la ville brune pour les unités de Production, la ville verte pour la Cité des Résidants.

 

C’est dans la ville rose que Tipo Thi cherche son contact. Il s’agit de Jason Mc Cord. Cet humain a une réputation de tête brulé. C’est un aventurier entêté, mais loyal dit-on. Son point faible : le cyclopoïde (2). Tipo Thi fait donc la tournée des bar-tavernes. Il fini par apercevoir Jason affalé sur une banquettes crasseuses de « l’Heure de la Sirène ». L’établissement n’a plus très fière allure : arcades basses et enfumées, illuminations phosphorescents d’un gout douteux, cacophonies lascives et Holo-Show girls éculés... Le tout fréquenté par la lie des bas-fonds.

 

Tipo Thi s’assoie face à Jason. Le bonhomme n’a pas l’air frais. Une barbe de plusieurs jours mange son visage. Ses traits sont tirés par un manque de sommeil évident et ses pupilles sont dilatées par l’abus de cyclopoïde frelaté... Tipo Thi juge préférable de remettre l’entrevu au lendemain, mais Jason lui lâche d’une traite.

-          Si tu viens pour me donner des leçons de morale, passe ton chemin Malachite. Si tu viens récupérer une créance, ce n’est pas ton jour. Si tu veux parler affaires, prend rendez-vous et si tu t’es trompé de banquette offre moi à boire ou décampe...

-          Heureux de vous rencontrer, Mr Mc Cord. Je m’appel Tipo Thi et je sollicite votre attention... J’ai pris soins de commander une bonne bouteille de cyclopoïde de Spilla-Grande. Vous prendrez bien un verre avec moi ?

-          Wouai !

Aussitôt Jason se fouraille la tignasse, son regard retrouve l’acuité du prédateur. L’homme d’action reprend du service.

-          Tipo Thi... On se connaît ? Qui vous a rencardé ? Soyons clair : je n’ai pas de temps à perdre. Soit vous avez une bonne raison pour me déranger, soit vous dégagez... Je vous concède 5mn.

-          Je vous entends Mr Mc Cord et j’irai à l’essentiel : des « amis » communs m’ont ardemment recommandé à votre attention... Si je vous affirme que par mon intercession, ces « amis » communs sont prêts à effacer les obligations qui vous attachent à eux et qu’en sus, mon maître vous accordera toute sa gratitude ! Qu’en pensez-vous ?

Tipo Thi sert deux hanaps de liqueur et attend la réponse de l’aventurier. Son coup oblong s’incline en avant comme pour ponctuer sa déclaration. Son timbre de voix a été limpide, sans faux semblant. Les Malachites ont le chic pour cela. Jason le sait mais pour l’instant il fixe le verre posé devant lui. Lentement sa main se tend vers le mitan de la table. Mais au lieu d’empoigner le verre offert, il la pose sur le senseur tactile.

       -        J’invoque le secret !

Instantanément un drone se détache de la voute enfumée de la taverne et se place au dessus de leur console. Un cône de confidentialité opaque les enveloppe : plus personne ne peut espionner leur entretien, pas même un télépathe.

*
*   *

 

 (1) Libr'af : Terme désignant les membres diplômés des grandes écoles Impériale (Armée, Marchand, Naviborg, Tekno, Eglises Psi) qui ont décidé d'exercer en libéral. Un Libr'af reste néanmoins lié à sa Guilde et bénéficie de son soutien. Un Libr'af peut évoluer au sein de sa Guilde et obtenir Grade et avantages. En échange, sa Guilde peut le mobiliser à tout moment. Les Libr’af sont la force vive des Guildes Impériales...

(2) Cyclopoïde : Drogue-liqueur à la texture gluante. Sa puissance psychédélique détermine sa couleur : blanc cristal, jaune d’or, vert-azur ou bleu ultramarin. Le cyclopoïde Noir est interdit. Il engendre des délires psycho-médiumnique extrêmement dangereux pour le consommateur et pour ses victimes...

Commenter cet article