4 - LES LONG-COUREURS

Publié le par MisterBolt

4 - LES LONG-COUREURS

LES LONG-COUREURS

 

Les tout premiers mange-poussières, à la fin du 28e siècle, frôlaient les 90 lums (90 pourcents de la vitesse luminique). Sans tenir compte des temps d’accélération et de freinage, ces mange-poussières pouvaient parcourir 15 années lumières en 16 ans et 8 mois.

 

Pour un témoin resté sur le monde de départ, il s’écoule bien 16 ans et 8 mois jusqu’à destination. Par contre, à bord du mange-poussières l’équipage n’a vieilli que de 7 ans et 3 mois…

 

Tels est le paradoxe temporel des vitesses relativistes. Le rapport entre le temps des planètes et celui du vaisseau est appelé le facteur Tau (τ). A 90 lums, τ est égal à 2.29. Au cours des siècles suivant, les mange-poussières firent encore des progrès. Les vaisseaux finirent par atteindre 99 lums et τ 7,08 (le voyage de 15 années lumières durait 2 années et 1 mois pour les long-coureurs gris). La troisième génération de mange-poussières, équipé de compensateur de gravité, approchait les 99,999999999 lums et leur facteur τ de 22360,67 ! Il faut alors exactement 6 heures pour qu’un long-coureur franchisse les 15 années lumières. En une journée de travail, aller-retour, il s’est écoulé 60 ans sur les planètes mais à peine 12 heures pour un long-coureur.

 

Au 58e siècle, quatre à cinq hommes suffisent pour conduire un mange-poussières. Ces hommes, que l’on appel les « Long-Coureurs» ou les simplement les « Gris », couleur de leur uniforme, vivaient dans une bulle de temps différente de ceux qui restaient sur les planètes. Ils voyaient passer autour d’eux les générations successives, livrant à la fille les marchandises commandées par le père.

 

Un superbe vaisseau du 50e siècle, le « Mondroloneius », est visible en orbite autour d’Arténante. Il est encore théoriquement en état de marche.

 

Par force, les « Gris » étaient coupés des individus, des civilisations et des préoccupations de la Confédération. Au moment de la mise au point définitive de la propulsion extra-luminique VARLET par Rosalia Goutte-de-Pluie, la communauté des « Gris » devint, par l’intermédiaire du tout jeune « Syndic Naviborg », une organisation profondément populaire au sein de la première confédération spatiale

Commenter cet article

Malek Hamadou 29/11/2009 05:41


Tu as vraiment fait le calcul avec les lois de la relativité pour l' écoulement du temps dans les navires se déplaçant à la vitesse de la lumière ? ça me rappelle mes cours d'université !


MisterBolt 29/11/2009 10:45


Disons que je me suis documenté... Car du point de vu mathématique je laisse ça au accro de la calculette... si tu veux en savoir plus sur la Loi de Lorentz et le Temps Relatif va sur http://villemin.gerard.free.fr/Science/Reltemps.htm